La Consécration Alliance avec Marie

L’Alliance avec Marie selon le Père Chaminade
« Cette alliance étroite et particulière avec la Très Sainte Vierge est un des caractères propres de l’Institut.
     Nous avons choisi Marie… et nous avons eu dans le cœur l’intention de la choisir pour mère.
     A quoi nous sommes-nous engagés ? 
à l’honorer de tout notre pouvoir, à étendre son culte,  persuader de toute part la confiance et la dévotion envers elle.  Ne craignons pas que la gloire de Dieu en soit diminuée et d’exciter sa sainte jalousie.  Jésus aime tendrement sa mère, et nous ne sourions faire aucune autre  chose qui lui soit plus agréable que de l’aimer et de l’honorer comme il le fait lui-même.
     D’un  autre côté, à quoi Marie s’est-elle engagée ?
A nous protéger, à nous exaucer, à nous chérir,  comme une mère aime ses plus chers enfants.
     Si Marie, par l’offrande que nous lui faisons de nous-mêmes,  entre en possession de notre cœur et de toutes nos facultés, elle nous fait aussi  entrer en possession de sa tendresse, de son crédit et de son pouvoir : nous acquérons sur elle une sorte de droit pour nous  et pour les autres,  toutes les fois que nous voudrons obtenir une chose qui sera dans l’ordre de la sagesse et de la bonté de Dieu » (Chaminade, retraite de 1817).
 

 Faire alliance avec Marie aujourd'hui

« En faisant alliance » avec Marie, nous entendons l’assister dans sa mission de donner à son Fils premier-né  une multitude de frères ( R 6). Le Père Chaminade n’hésite pas à emprunter à la Bible des images qu’il  utilise pour parler de notre relation à Marie. L’alliance du Sinaï avait établi une relation privilégiée entre Israël et Dieu ; de manière analogique, notre consécration à Marie nous met avec elle dans une relation privilégiée  que le P. Chaminade appelle une alliance.
Nous nous engageons à l’égard de Marie.  De notre part, selon Chaminade, cette alliance comporte trois exigences :
  • « Nous avons choisi Marie pour mère ;
  • Nous nous sommes engagés envers Marie. Et à quoi ? A tout ce qu’un enfant peut sentir et faire pour une bonne mère : à l’aimer, à la respecter, à lui obéir, à l’assister. Oh ! nous nous sommes surtout engagés à ce dernier effet de l’amour filial, l’assistance, la bienveillance active, nous nous sommes engagés à publier le nom de Marie et à le faire honorer partout.
  • Nous faisons société avec Marie : c'est-à-dire que nous acquérons des droits  et sur ses mérites et sur ses prières, et sur sa protection, et sur sa gloire,  et sur tout ce qu’elle a reçu de la libéralité sans bornes de son Fils.
Marie s’engage à notre égard.
..................................
 
Conférence du Père André Fétis  sur la Consécration-Alliance à Marie

http://www.communautes-laiques-marianistes.com/documents/consecration-alliance-pere-fetis.pdf



 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement